◆Profil de Nara ◆Patrimoine mondial ◆Événements annuels ◆Arts et Crafts ◆Transports

Temple célèbre de NARA qui parle de son histoire permanante.

Comme le poéme classique disait, «NARA, la ville verdoyante, c'est maintenant la pleine saison des fleurs parfumés», la vieille ville, NARA est l'ancienne capitale du Japon où la culture et le grand art se sont épanouies dans le passé éloigné. De nombreux temples connus qui transmettent son histoire à postérité dans la route de YAMATO de NARA. Comme Tôdai-ji, Kôfuku-ji, Yakushi-ji, Tôshôdai-ji, Kasuga-Taïsha, le temple bouddique est un lieu de rencontre comme le théâtre approprié qui mérite à apprécier la culture d'une époque de Tenpyo qui vivait avec un roman majestueux dans l'opulence.Faire le tour du corridor dans le temple, en levant les yeux vers le toit en tuiles, mille histoires qui voyage dans le temps et l'espace, parlant des choses qui court depuis des siècles comme si c'était hier.

 

 

Bouddha de NARA respire l'histoire

NARA est aussi un trésor de l'artjaponais. Ilepuis l'introduction bouddhisme, en particulier, la statut du Buddha a formé l'art plastique qui était essentielle dans un domain pour l'art bouddique. Notre art plastique a été construit on passant de l'art juvénile d'une époque de HAKUHô, l'art avec sa maturité manifique d'une époque de TENPYô, l'art avec sa finesse grâciense d'une époque de FUJIWARA à l'art avec sa vigueur on plein d'énergie d'une époque de KAMAKURA. Une statue "ASHURA" au temple de KôFUKU-JI est un chef-d'oeuvre d'une époque de TENHYô. Une statue de KANNON à onze têtes de HOKKE-JI qui représante à l'époque de TEIKAN où le style "IPPON TSUKURI"est tris développé.

 

 

Fêtes traditionnelles d'une vieille ville qui a du charme savoure?

NARA est la capitale, en saison de l'histoire et de la culture, il y a un programme trés varié pour les fétes annuelles. Feux sur la montagne WAKAKUSA brûlent sur le ciel nocture d'hiver, OMIZUTORI : «grand puissage de l'eau» torches au NIGATSU-Dô, dans le TôDAI-JI qui annonce le printemps, la danse traditionnelle, avec du fagot dans le feu. Festival des trois Mille lanternes mystérieuses à KASUGA TAISHA, et en automne, on coupe les bois des daims sacrés (SHIKA-NO-TSUNO-GARI) ,voilà, on offre du charme traditionel à saison.

 

Quantre saisons de NARA colore le monument historique

NARA est le berceau de la culture japonaise qui s'harmonise bien avec son histoire et sa nature, et en même temps, elle est le foyer des japonais. Aprés la fête de «grand puissage de l'eau», dans cette rieille ville les savissants cerisiers en pleines fleurs à la fois au temple bouddique, en été, les jeunes feuillages brûlantes qui couvrent le toit en tuiles et en automne, les promeneurs venant cherches des feuillages rougis d'automne qui remphissent dans les rues. Bientôt, le charme du paysage passe au fur et à musure le paysage d'hiver oû l'on crée une bonne ambiance de NARA.

 

L'art d'artisan supérieur qui brille au cœur de NARA

En nourrissant sa vieille histoire, NARA est le berceau de la culture japonaise, de nombre de l'objet d'art acclimatés qui léguent depuis des siéches à nos jours. La source des œuvres d'art magnifique avec sa technique perfectionné remonte le trésor de SHôSô-IN et les lagues du temple bouddique. La technique de l'artisan qui a créé l'héritage culturel classée le trésor national franchissant le temps s'est succédée de génération en génération. La culture qui a l'air distinqué d'une hante tenue éclatante et les œuvres illustrés vivantes d'anjourd'hui par grands maître ce qui veut dire que c'est un fruit de travail depuis des sièches de NARA.

 

pdf